Vertus prêtées ou bénéfices tangibles : une analyse des retombées économiques et sociales des circuits courts alimentaires au Canada


  • Période: 2017-03-15 2021-03-31

Aperçu

Ce projet vise à apporter un éclairage nouveau concernant les impacts des circuits courts au Canada. Plus spécifiquement, il poursuit deux objectifs. 

- Qualifier et quantifier les impacts économiques et sociaux des CCA pour les agriculteurs autour de trois dimensions : la satisfaction au travail, la reconnaissance sociale et la reconnaissance financière.

- Comparer ces retombées dans les provinces du Canada, différentes tant par leur histoire, que par leurs relations au territoire et à l'agriculture, afin de mieux cerner les facteurs contextuels permettant de comprendre les retombées des CCA pour les territoires et les agriculteurs.

Par son étendue géographique, cette recherche produira des connaissances inédites concernant la contribution des CCA au bien-être économique et social des agriculteurs, ainsi qu'au développement territorial.

Les premiers résultats d'une enquête d'envergure réalisée auprès des agriculteurs en circuits courts est disponible en français et en anglais. 

Informations complémentaires

Précisions sur le volet institutionnel du projet de recherche : « les retombées économiques et sociales des circuits courts alimentaires au Canada »

Si le système alimentaire qualifié de conventionnel a montré son efficacité productive, sa durabilité est aujourd’hui largement remise en cause compte tenu de ses externalités négatives sur l'emploi, l’occupation du territoire et l'environnement. En réponse à ces externalités, un ensemble d’alternatives ont émergé qui préfigureraient un changement de paradigme dans le système alimentaire susceptible de générer de multiples retombées positives pour les acteurs impliqués et pour les territoires. Parmi ces systèmes alimentaires alternatifs, les circuits courts alimentaires (qui font intervenir au plus un intermédiaire entre le consommateur et le producteur, à l’instar des marchés fermiers) suscitent beaucoup d’intérêt de la part des politiques publiques qui les soutiennent de plus en plus.

Au Canada, les circuits courts alimentaires sont au centre des efforts que conduisent plusieurs grandes villes pour améliorer la durabilité de leur système alimentaire. Ils entretiennent aussi une relation serrée avec le mouvement de promotion de l’alimentation locale. Des travaux précédents ont trouvé qu’au niveau fédéral le Canada est passé d’une position qui favorisait essentiellement l’agriculture conventionnelle à une position plus nuancée mais également contradictoire, depuis les années 2000. Des politiques directement ou indirectement favorables aux circuits courts coexistent désormais avec d’autres qui priorisent les circuits plus conventionnels. Quant aux provinces, elles semblent suivre des trajectoires propres qui peuvent favoriser ou freiner l’expansion des circuits courts alimentaires.

Notre ambition dans cette recherche est de comparer le développement des circuits courts alimentaires dans les provinces canadiennes, différentes tant par leur histoire, que par leurs relations au territoire et à l’agriculture, afin de mieux cerner les facteurs contextuels permettant de comprendre le développement des circuits courts alimentaires pour les territoires et les agriculteurs.

Pour ce faire, nous allons conduire des entrevues avec des personnes ressources à travers les provinces du Canada, pouvant nous aider à obtenir une vue d’ensemble des enjeux socio-politiques propres à chaque province en ce qui concerne l’orientation et le rôle de l’agriculture en général et, en particulier, l’évolution et l’importance des circuits courts alimentaires à l’intérieur de ce paysage.

Ce projet a été approuvé par le Comité d’éthique de la recherche de l’Université Laval : No d’approbation 2017-088 A-1/ 03-01-2018.

 

Présentation du projet

Participants

Mundler, Patrick Titulaire

Publication(s)

Retour