Godonou, Gratias Gloria Denise


Étudiante à la maîtrise en agroéconomie

: Maîtrise
:

Quand on se demande pourquoi les gens s’alimentent mal, on entend souvent parler de problèmes de disponibilité d’aliments sains et d’incapacité financière à se les procurer. Même si ces dernières raisons expliquent principalement la situation dans bon nombre de pays, elles ne demeurent pas suffisantes pour comprendre la situation des pays développés tel que le Canada. La plupart du temps, les aliments sains sont disponibles, des politiques ou stratégies et actions sont mises en place pour atténuer l’incapacité financière des ménages en difficulté à se nourrir sainement (banques alimentaires, programme d’aide sociale), améliorer la disponibilité des aliments sains (Stratégie de Santé Canada en matière de saine alimentation (SMSA), lancée en octobre 2016) et orienter davantage les consommateurs vers une saine alimentation (Révision du Guide alimentaire entre 2016 et 2018).

Toutefois, jusqu’à date plus de la moitié de la population canadienne souffre d’une maladie induite par une mauvaise alimentation alors que moins du 1/6 des ménages ont des contraintes financières qui les empêchent de manger sainement. La littérature souligne qu’en dehors des contraintes financières, il y a également des facteurs comportementaux et psychosociaux qui interagissent et expliqueraient la mauvaise alimentation. Mais sur ce sujet, la documentation n’est pas suffisante.

Le projet de recherche vise à comprendre les facteurs comportementaux et psychosociaux qui interagissent avec les facteurs économiques pour expliquer la mauvaise alimentation des Canadiens.



Study level

Maîtrise