Gafarasi, Jean-Baptiste Maîtrise en agroéconomie


Étudiant diplômé

Le Rwanda, un petit pays d’Afrique de l’est, est cité comme un modèle de développement dans plusieurs domaines en Afrique, et ce seulement 25 ans après avoir connu le dernier génocide du XXIe siècle. Ce pays dépend beaucoup de l’agriculture qui a contribué à hauteur de 35% de son PIB en 2015. Après avoir constaté une situation alimentaire et nutritionnelle alarmante au début des années 2000, le gouvernement rwandais s’est engagé dans un programme ambitieux d’intensification agricole pour résoudre ce problème. En dépit d’importants investissements en développement agricole, les problèmes alimentaires et nutritionnels demeurent importants. Certes, la situation s’améliore mais elle ne reste pas moins problématique. En 2015, le taux national de malnutrition chronique des enfants de moins de 5 ans s’élevait à 37%. Les régions agricoles du pays sont parmi les plus affectées. Dans le district de Musanze par exemple, région du nord du pays connue pour la grande fertilité de ses terres ainsi que pour la richesse et la diversité de ses cultures, le taux de malnutrition chronique atteint 46% des enfants de moins de cinq ans. Ce mémoire vise à étudier les facteurs qui sont à l’origine du décalage entre les potentialités et les ressources agricoles importantes de cette région et les taux élevés de malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans. Les résultats de ce travail indiquent que le type d’emploi des mères, le problème d’accès des mères et enfants aux soins de santé dû à la distance entre le domicile et le centre de santé, le niveau d’éducation des mères ainsi que l’hygiène et la salubrité des ménages sont les facteurs expliquant le niveau élevé de la malnutrition chronique des enfants de moins de cinq ans à Musanze.

Son mémoire peut être consulté ici