Effets de l’élaboration des PDZA sur la gouvernance du territoire agricole


  • Period: 2015-04-29 2017-12-31

Ownership

,

Overview

Les PDZA (plans de développement de la zone agricole) ont été mis en place au Québec à partir de 2008. À ce jour, 32 MRC ont complété leur PDZA et une vingtaine sont en cours d’élaboration.

Les PDZA ont pour objectifs la préservation et la valorisation des terres agricoles, afin de soutenir le « plein potentiel de l’agriculture ». Le MAPAQ rappelle dans ses documents d’information concernant les PDZA que l’agriculture joue un rôle multifonctionnel sur les territoires en participant à l’économie locale et en contribuant à la qualité de vie des communautés. Il insiste aussi sur le fait que son élaboration passe « par un exercice participatif de planification (…), personnalisé et concerté, qui procure de nombreux bénéfices à une MRC et à leurs municipalités constituantes. (…), enrichit les connaissances sur le territoire et sur les activités agricoles (et) facilite le dialogue entre les acteurs du milieu ».

Proposer un processus participatif dans un exercice de planification touchant à l’agriculture constitue au Québec une innovation importante dans la mesure où l’agriculture a jusqu’ici été pensée comme un secteur économique plus que pour ses interrelations avec les territoires dans lesquels elle se déploie. Dans ce contexte, notre projet cherche à répondre aux questions suivantes : dans quelle mesure les processus participatifs mis en œuvre dans les PDZA ont-ils permis l’émergence d’une nouvelle compréhension de l’agriculture par les parties prenantes ? Quels effets ont-ils eu sur la gouvernance du territoire agricole ?

Le projet dirigé par Julie Ruiz (Université du Québec à Trois-Rivières) et Patrick Mundler associe plusieurs étudiants. Il a reçu un financement du Centre de Recherche sur le Développement Territorial (CRDT). 

 

Participants

Back